Rechercher
Generic filters
Mots exacts uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Rechercher dans l'extrait
Filtrer par auteur

Johanna Spyri naît en en 1827 dans le canton de Zurich. Après quelques années d’études, elle épouse l’avocat et journaliste Johann Bernhard Spyri dont elle a un enfant, Bernhard Diethelm, en 1855. Lectrice passionnée, proche des milieux culturel et intellectuel zurichois, elle publie dès 1871 des histoires pour enfants. Après la mort de son époux et de son fils en 1884, elle se consacre pleinement à la littérature, laissant dernière elle, à son propre décès en 1901, plus de trente ouvrages.

« Heidi », suivi de « Encore Heidi »

« Heidi », suivi de « Encore Heidi »

Prix indicatif: CHF 18.-
Auteur:
Genre: Littérature germanophone
Date de publication : 28 juin 2024
Mot clé: À paraître

Petite orpheline, Heidi est confiée à la garde d’un grand-père bourru, là-haut sur l’alpage. Elle se lie d’amitié avec Peter, le petit chevrier, et sa grand-mère, mais doit brusquement partir à la ville, en Allemagne, pour y rejoindre sa tante et tenir compagnie à une petite fille paralysée, Clara. L’amitié qui naîtra entre elles ne suffira pas à guérir Heidi de la nostalgie: ne supportant pas la vie citadine, elle tombe malade. Elle est autorisée à retourner chez son grand-père, mais Clara se voit ainsi enlever sa seule amie, et son état de santé décline à son tour. Que faire ? La réponse se trouve sur l’alpe…

Les histoires de Heidi, Peter et Clara ont été publiées en deux parties : la première en 1880, (Heidis Lehr-und Wanderjahre), la seconde en 1881 (Heidi kann brauchen, was es gelernt hat). Traduits la première fois en français par Camille Vidart, enseignante et féministe militante, ces deux tomes ont été publiés en 1882 aux éditions Georg, à Bâle. Réunis en un seul volume dans la présente édition, ils sont accompagnés d’une préface inédite d’Alain Bagnoud, écrivain.

Plus d'info →